Interview de Monsieur Christian Bombrun, président de l’AF2M

ID Forum : En février 2020 vous avez annoncé le lancement une offre d’authentification simplifiée multi opérateurs mobiles sous le nom de « Mobile ID » ou en est-on aujourd’hui ?

Christian Bombrun : Tout d’abord, pour apporter une précision, Mobile ID est d’avantage une offre de services visant à sécuriser et simplifier les parcours clients sur Internet qu’une offre d’authentification, la valeur étant portée par les informations que les opérateurs membres de l’af2m (Bouygues Telecom, Orange et SFR), peuvent aujourd’hui mettre à disposition de leurs partenaires, dans le respect du RGPD.

Si la crise sanitaire que nous avons connue au printemps a retardé le déploiement opérationnel de l’offre, nous avons toutefois profité de cette période, avec les opérateurs, pour la faire connaître sur le marché. 

Les opérateurs ont à date signé plusieurs contrats avec des partenaires en vue d’une ouverture des services Mobile ID dans les semaines à venir chez plusieurs fournisseurs de services en ligne ou e-commerçants. 

Les fonctionnalités Mobile ID de sécurisation des parcours en ligne intéressent particulièrement les acteurs du secteur bancaire, pour lesquels la lutte contre la fraude et l’usurpation d’identité sont des enjeux prioritaires.

En parallèle, nous continuons d’enrichir l’offre Mobile ID avec de nouveaux services toujours dans le but de sécuriser et fluidifier les usages sur Internet.

ID Forum : L’offre « mobile ID » avait plusieurs objectifs quelle appréciation faites-vous par rapport à vos attentes ?

Notamment :

o          Partage des données de connexion et l’auto-remplissage des données

o          L’authentification sécurisée et la lutte contre le « SIM swapping »

o          Les opérations d’autorisation des clients, partage de données ou de justificatifs

Christian Bombrun : L’ensemble des services que propose Mobile ID reçoit un écho très favorable auprès des partenaires agrégateurs et de leurs clients fournisseurs de service ou e-commerçants.

La force de Mobile ID, c’est la capacité à proposer aux clients B2B et B2C une expérience cohérente et de qualité chez tous les opérateurs membres de l’af2m.

Cela inclut les informations transmises, bien entendu, mais également les étapes du parcours, l’expérience utilisateur et les moyens mis en œuvre pour nous assurer d’un traitement respectueux de données personnelles des clients mobile.

Ce qui en fait une offre attractive et sécurisante car reposant avant tout sur la confiance.

C’est ce que proposent les quatre services composant l’offre aujourd’hui (remplissage automatisé de formulaire, transmission de justificatifs de domicile, vérification des données transmises par un client et lutte contre le « sim swapping ») qui répondent à ces exigences.

ID Forum : Cette offre a-t-elle eu un impact favorable dans le commerce en ligne sur mobile ou vers d’autres services offerts par les opérateurs ?

Christian Bombrun : Une étude réalisée par Timesquare montre que la majorité (plus de 50%) des usages en ligne est faite sur le mobile mais qu’il y un moins de transformation sur ce type de device. Deux des raisons avancées sont la sécurité et l’ergonomie qui suivant la vision des utilisateurs n’est pas au niveau des autres terminaux fixes (ex PC). Mobile ID, en répondant au besoin de sécurisation et de fluidification des parcours, a un rôle majeur à jouer dans la transformation dans les parcours en ligne.  

ID Forum : Comment voyez-vous le thème plus général de l’identité numérique dans ses enjeux pour les opérateurs mobiles ?

Christian Bombrun : Le sujet de l’identité numérique est un sujet complexe aux ramifications multiples avec de nombreux intervenants et prétendants. 

Pour les opérateurs, il s’agira d’abord de démontrer leur crédibilité et leur capacité à proposer des solutions simples d’usage, fiables, et répondant aux besoins du marché.

Cependant, il s’agira également de renforcer leur rôle d’acteur de confiance auprès des Français dans la gestion et la protection des données personnelles, en mettant en œuvre les moyens nécessaires pour leur permettre de garder le contrôle sur les données qu’ils souhaitent partager.

ID Forum : Alors que les schémas nationaux d’identités s’affirment en Europe et que les écosystèmes se structurent, quel regard portez-vous sur France-Connect, sur Mobile Connect portée par le GSMA et sur d’autres éventuellement ?

Christian Bombrun : L’écosystème France Connect constitue un premier pas du gouvernement Français dans le monde de la gestion de l’identité numérique, mais celui-ci ne couvre presque exclusivement que les besoins des services publics. Le recours à cette solution par les Français reste de notre point de vue partiel et occasionnel.

En parallèle, les opérateurs développent leur propre solution pour adresser les besoins du secteur privé, dont Mobile ID fait partie.

A ce titre, Mobile Connect est le standard d’authentification proposé par la GSMA pour permettre aux opérateurs de le déployer à grande échelle afin de leur faciliter l’accès à ce marché. Mobile Connect reste une approche technique, parmi d’autres. Au-delà des technologies, ce sont les usages et les services qui seront développés autour de ces solutions qui leurs donneront de la valeur.

Quel que soit la solution retenue, c’est également la capacité à adresser tout le marché avec une proposition claire, cohérente et facile d’accès qui fera le succès des initiatives destinées au secteur privé. En cela les opérateurs, lorsqu’ils travaillent ensemble comme nous le faisons à l’af2m sont parmi les acteurs mieux placés pour délivrer cette promesse.

ID Forum : Quelle est la place de marché disponible en France pour les opérateurs de téléphone en tant que fournisseurs d’identité numérique ?

Christian Bombrun : Le mobile étant de plus en plus au cœur de la vie et des interactions digitales des Français, les opérateurs mobiles ont une réelle opportunité d’intervenir sur ce marché, que ce soit en qualité de fournisseurs d’attributs d’identité ou d’identité numérique directement.  Le numéro de téléphone individuel pourrait devenir ainsi un des piliers de l’identité.

Il convient pour les opérateurs de commencer à se positionner sur ce marché car cette porte ouverte pourrait se refermer très vite comme c’est en train de se passer aux US avec la prise de contrôle des GAFAM. L’exemple d’Apple qui avec Apple ID a mis fin à une initiative multi-opérateur au Canada en constitue un exemple singulier et d’actualité.

ID Forum : Comment sont articulés les intérêts sectoriels avec les stratégies propres des opérateurs en la matière ?

Christian Bombrun : En France, nous avons la chance, via, l’af2m de disposer d’une structure dédiée à la coordination et à la construction de ce type de projet multi-opérateurs, et qui a déjà fait ses preuves par le passé.

L’étude des initiatives autour de l’identité numérique à l’étranger démontre qu’une approche commune est un facteur clef de succès. Elle permet à la fois d’atteindre rapidement une masse critique, et de s’assurer de l’interopérabilité des solutions mises en œuvre, essentiels pour une marque ou un service provider. 

Cela n’empêche pas les opérateurs d’avoir leurs propres intérêts et stratégies, mais cela signifie que les opérateurs, s’ils veulent réussir ensemble, devront à minima s’aligner sur les éléments essentiels de cette approche.   

ID Forum : A votre avis la proposition et l’utilisation de l’identité numérique entre-t-elle dans la lutte des opérateurs contre une désintermédiation de plus en plus réelle par les OTT ?

Christian Bombrun : Oui car cette désintermédiation est une tendance lourde poussée par les GAFAM. Au-delà de nouveaux champs et territoires à conquérir, jouer un rôle dans l’identité numérique c’est en quelque sorte pour les opérateurs mobiles un acte citoyen et militant en faveur d’une sauvegarde d’une nécessaire souveraineté nationale et européenne. 

                                                           ———-

Share this post:
Gwendoline LEGROSInterview de Monsieur Christian Bombrun, président de l’AF2M